Le plein air a une longueur d’avance dans la relance de l’industrie touristique. Voici pourquoi.


Un article d’Alexandra Kahr, cheffe des communications de Stay22, rédigé à partir de données collectées par Stay22 et sa solution. Traduction: Élise Gilbert

alt text

Introduction:

Ce n’est pas un secret, la COVID-19 a frappé l’industrie touristique de plein fouet, et elle mettra longtemps à s’en remettre. Les experts s’entendent pour dire qu’il faudra probablement des années pour revenir à la normale au niveau de 2019. Malgré tout, on voit déjà des signes encourageants. Si les grands événements qui attirent des visiteurs de partout dans le monde, comme les Jeux olympiques, doivent prendre leur mal en patience, le tourisme de plein air, lui, a déjà le vent dans les voiles.

On ne peut pas nier qu’il faudra plus de temps à certaines formes de voyage pour se relever de la pandémie, mais la relance pourrait nous en apprendre beaucoup sur notre industrie.


alt text alt text

Traduction: La part du revenu disponible auparavant consacrée au divertissement est maintenant destinée aux activités de plein air

Quels signes laissent présager une relance du tourisme de plein air?

Grâce aux 18 millions d’utilisateurs mensuels de ses cartes interactives, Stay22 a dégagé une tendance nettement positive du côté des activités de plein air par rapport aux autres secteurs.

Comment nous y sommes-nous pris pour analyser ces données?

Commençons tout d’abord par définir le tourisme de plein air : nous avons compilé les données de tous les voyages dont le but est de faire du sport ou une activité en plein air comme la randonnée pédestre, l’escalade, le camping ou le vélotourisme.

Comment avons-nous réparti nos données?

Pour en arriver à ces résultats, nous avons sélectionné un échantillon chez nos 25 principaux partenaires du secteur du plein air, et comparé leur moyenne à celle du reste de nos partenaires. Les données utilisées datent d’avril, au plus fort de la pandémie pour l’industrie touristique, et en juin, quand les premiers signes de la relance se sont manifestés.

Voici ce que les données nous ont appris:

  • L’intérêt du public pour les voyages de plein air est beaucoup plus élevé que pour les autres secteurs de l’industrie. Notre échantillon fait état d’une augmentation des vues de 70 % d’avril à juin contre 20 % ailleurs dans l’industrie, et cet intérêt ne se limite pas aux vues : le pourcentage d’interactions est beaucoup plus élevé, avec une augmentation de 83 % alors que les autres secteurs se sont contentés d’une hausse de 29 %.

alt text

Traduction: Table : % d’augmentation depuis avril 2020
Outdoor = Plein air, General = Autres
Views = Vues, Interactions = Interactions, Clicks = Clics

  • Le rapport entre le nombre de clics et le nombre de réservations est de plus du double : 14,6 % pour les voyages de plein air comparativement à 5,6 % pour le reste de l’industrie. C’est la preuve que le désir de voyager est toujours bien présent, mais que ce sont les activités en plein air qui ont la cote.

alt text

Traduction: % d’augmentation depuis avril 2020
Outdoor = Plein air, General = Autres
Bookings = Réservations

Est-ce que l’engouement des voyageurs pour le plein air a une incidence sur le type d’hébergement??

En analysant nos données, nous avons constaté que les voyageurs qui s’en vont faire du plein air ont une nette préférence pour les logements Airbnb:

  • Pour les voyages de plein air, la proportion de réservations Airbnb par rapport aux réservations d’hôtel est de 80 % contre 20 %. La différence est beaucoup plus marquée que dans les autres types de voyages où 42 % des séjours sont réservés sur Airbnb et le reste, soit 58 %, dans des hôtels.

alt text

Outdoor segment = Plein air, Hotel = Hôtels

  • La différence entre les voyages de plein air et les autres ne s’arrête pas au type d’hébergement : on constate aussi un changement dans la durée des séjours. Quand les voyageurs organisent des excursions dans la nature, ils réservent en moyenne pour quatre nuits plutôt que les trois nuits habituelles qui constituent la moyenne pour les autres secteurs.

alt text

Traduction: Moyenne de nuits réservées
Outdoor = Plein air, General = Autres
LOS = Durée du séjour

Pourquoi le plein air se relève-t-il plus rapidement que les autres secteurs de l’industrie?

Même si nos données révèlent les comportements de nos usagers, mais pas leurs intentions, nous avons quelques hypothèses à avancer:

  • Le confinement: Les longs mois à la maison ont certainement joué pour beaucoup dans la décision d’opter pour des activités en plein air, mais aussi dans la nature et loin des grands centres.

  • La distanciation: À l’heure de la réouverture des frontières, la distanciation sociale est encore une priorité. Ça explique probablement la préférence marquée pour les excursions au grand air où il est plus facile de bouger et de passer du temps en famille ou entre amis sans avoir à se soucier des foules.

  • Pourquoi Airbnb: les logements Airbnb offrent une plus grande liberté avec leurs commodités comme une cuisine, ce qui plait à ceux et celles qui veulent se préparer un lunch avant de partir en randonnée ou se faire à manger. Une des autres raisons est probablement la proximité avec les destinations plein air où il y a parfois moins de choix quand vient le temps de trouver un hôtel.

Conclusion:

Les consommateurs ne voyagent plus de la même façon, et comme nous l’avons déjà mentionné dans certains de nos articles, ça ne fait que commencer. Notre industrie devrait saisir l’occasion pour refaire connaissance avec les voyageurs. Il ne s’agit pas seulement de mettre la pandémie derrière nous et de revenir à la normale, mais plutôt d’être à l’écoute du public pour comprendre comment évoluer, ensemble.

C’est la philosophie que nous avons adoptée chez Stay22 en explorant les partenariats axés sur les expériences et les terrains de camping afin de proposer des choix pour tous les goûts.